passion des animaux
 
AccueilRechercherMusiqueS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'ordre national de la légion d'honneur.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
moumoune
Admin
avatar

Messages : 707
Points : 511165
Date d'inscription : 02/01/2011

MessageSujet: L'ordre national de la légion d'honneur.   Dim 4 Sep - 22:17

Il s'agit de la plus haute décoration honorifique française. Elle a été instituée, le 19 mai 1802, par Napoléon Bonaparte.

A l'origine, elle récompensait les mérites militaires, puis civils, rendus à la nation. Avec le temps, écrivains, peintres, savants... ont pu y prétendre
Elle a fini par perdre de sa grandeur à force d'être attribuée pour n'importe quelle raison. Beaucoup s'en moquèrent, et certains la refusèrent.

-- Le baron Casimir Dudevant, mari de George Sand, la demanda à Napoléon III , " en raison des malheurs conjugaux " dont il été victime. Sa
femme le trompait avec Aurélien de Sèze.

-- Oscar Wilde disait: " La légion d'honneur est un ordre de chevalerie auquel bien peu de Français ont la chance d'échapper ".

-- Honoré Daumier déclara: " Je prie le gouvernement de me laisser tranquille ! ".

-- Jean Victor Marie Moreau, alors qu'on lui disait que la croix était donnée non seulement à ceux qui se seraient distingués par la gloire des
armes, mais aussi à ceux qui se seraient fait remarquer par leur mérite et par leur savoir, s'écria: " Eh bien ! Je vais demander la croix de
demandeur de l'ordre de mon cuisinier, car il a un mérite supérieur dans l'art de la cuisine ".

-- George Sand écrivit au ministre qui lui proposait la croix: " Ne faites pas cela cher ami, je ne veux pas avoir l'air d'une vieille cantinière ! ".

-- Hector Berlioz, auquel l'état désargenté voulait payer une messe de requiem avec le ruban rouge au lieu de verser les 3 000 francs promis,
s'écria: " Je me fou de votre croix. Donnez-moi mon argent ! ".

-- Pierre Curie rétorqua simplement: " Je n'en vois pas la nécessité , ".

-- Lorsque Aragon la refusa, Jacques Prévert, feignant la sévérité, lui dit: " C'est très bien de la refuser, mais encore faudrait-il ne pas l'avoir
méritée."

-- En 1949, le ministère de l’Éducation nationale propose la décoration à Marcel Aymé. La réponse donnée par l'écrivain est restée célèbre:[...]
pour ne plus me trouver dans le cas d'avoir à refuser d'aussi désirables faveurs, ce qui me cause nécessairement une grande peine, je les
prierais qu'ils voulussent bien, leur Légion d'honneur, se la carrer dans le train, comme aussi leurs plaisirs élyséens ".

-- Geneviève de Fontenay, la présidente du Comité Miss France qu'un sénateur de Savoie voulait proposer, l'a aussi refusée pour des raisons
inverses: " C'est vraiment désacraliser le ruban que de la distribuer à n'importe qui... comme des médailles en chocolat."


----------------------------------------------- affraid affraid affraid affraid affraid----------------------------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
 
L'ordre national de la légion d'honneur.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» les maison d'éducation de la légion d'honneur
» bootsi ne mange plus : bouchon dans l'estomac (tout est rentré dans l'ordre)
» Bonne écurie - région Mons ou Hauts-Pays
» Dans quel ordre introduire mes poissons?
» Site de pluviométrie par région

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les amis(es) des animaux..... :: Le petit coin de moumoune :: Le saviez-vous ?-
Sauter vers: