passion des animaux
 
AccueilRechercherMusiqueS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Soigner son chien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
LYLY
Admin
avatar

Messages : 313
Points : 515415
Date d'inscription : 19/11/2010
Localisation : aquitaine

MessageSujet: Soigner son chien   Sam 29 Jan - 22:00

Soigner son chien

Découvrez les conseils de vétérinaires pour bien soigner son chien au quotidien. Tout sur la santé du chien : vaccination, parasites et principales maladies du chien. Apprenez les gestes de premiers secours et à détecter les principaux symptômes du chien malade. Mais attention, lorsqu’un doute se présente à vous : rendez-vous chez le vétérinaire.



Le squelette du chien
Le squelette du chien est la charpente du corps, où s’insèrent les muscles par leurs prolongements : les tendons. Le squelette protège le cerveau et la moelle épinière ainsi que les poumons, grâce à la cage thoracique. Le crâne abrite le cerveau, les organes des sens, la glande hypophyse, véritable chef d’orchestre du système endocrinien.

La colonne vertébrale comprend les vertèbres cervicales, les vertèbres thoraciques, les vertèbres lombaires, les sacrées et les coccygiennes. Les treize paires de côtes s’insèrent sur les vertèbres thoraciques en haut et sur le sternum à leur base, sauf la dernière paire, appelée « côtes flottantes », qui reste libre dans le tissu mou.

Le membre antérieur comprend l’omoplate, l’humérus, le radius cubitus, le carpe, le métacarpe et les phalanges. Le bassin, soudé aux vertèbres sacrées, débute le membre postérieur. Le fémur se prolonge par le tibia et le péroné, séparés du fémur par l’articulation complexe du genou, formée par la rotule et les ménisques. La jambe se termine par le tarse, le métatarse et la phalange. Chez le chien mâle, il existe un os supplémentaire : l’os pénien, situé dans la verge.

L’oreille du chien est divisée en trois parties : l’oreille externe, l’oreille moyenne et l’oreille interne :

- L’oreille externe est formée par le conduit auditif externe, profond, et le pavillon de l’oreille, qui est très mobile grâce aux nombreux muscles qui s’y implantent. Le pavillon peut s’orienter dans toutes les directions de l’espace pour capter les moindres bruits. Le conduit auditif externe se termine par le tympan.

- L’oreille moyenne contient trois petits os – le marteau, l’enclume et l’étrier – qui transmettent les sons perçus par le tympan aux cellules auditives. L’oreille moyenne communique avec le pharynx par les trompes d’Eustache.

- L’oreille interne est un organe très complexe qui contient les cellules auditives, en relation avec le nerf acoustique, et un organe de l’équilibre qui renseigne le cerveau sur la position du corps dans l’espace. Une lésion de l’oreille interne entraînera des troubles de l’équilibre. L’ouïe du chien est bien développée ; le chien perçoit les ultrasons.


Les aplombs du chien
Les aplombs du chien désignent la disposition des membres par rapport à des lignes verticales imaginaires. Pour le membre antérieur, la verticale part de la pointe de l’épaule, et pour le membre postérieur de la pointe de la fesse.

Lors de l’exposition, le juge examine et note les aplombs, de face, de profil et de l’arrière. De profil, si la verticale passe en arrière du membre, on dit que le chien est campé ; si la verticale passe au contraire en avant du membre, on dit que le chien est sous lui.

Vu de face ou de l’arrière, si les membres sont déviés à l’intérieur des verticales, le chien est dit serré de l’avant ou de l’arrière suivant qu’il s’agit du membre antérieur ou du membre postérieur. On dit d’un chien qu’il est cagneux si ses pieds sont déviés à l’intérieur, et panard si ses pieds sont déviés à l’extérieur

Peau du chien
La peau du chien a un rôle de protection contre les variations de température, contre les pertes d’eau, contre les traumatismes et les microbes… La peau contient de nombreux nerfs qui informent le cerveau par le toucher, mais le sens tactile est bien moins développé chez le chien que chez l’homme. La peau est formée par l’hypoderme, le derme et l’épiderme :

L'hypoderme
L’hypoderme est la couche la plus profonde de la peau. C’est un tissu très riche en graisse qui donne à la peau du chien une grande souplesse. Son épaisseur n’est pas identique à tous les endroits du corps. L’hypoderme est très épais au niveau du garrot, par exemple, région que le vétérinaire choisit souvent pour les piqûres. C’est dans l’hypoderme que sont stockées les graisses en excès chez les chiens obèses.

Le derme
Le derme est situé au-dessus de l’hypoderme. C’est une couche de tissu conjonctif qui protège le corps des coups grâce à son élasticité.

L'épiderme
L’épiderme est la couche extérieure de la peau. Les cellules au contact de l’air sont des cellules mortes qui desquament et sont renouvelées au fur et à mesure de leur desquamation. Les pellicules sont provoquées par une trop forte desquamation.

Poils de chien
Les poils de chien prennent naissance dans le derme. La taille et la consistance des poils du chien sont différentes suivant l’endroit du corps où ils sont implantés. À chaque poil est annexée une glande sébacée qui sécrète du sébum, substance grasse qui protège le pelage. Le poil se redresse sous l’action d’un minuscule muscle, par exemple si le chien est agressif, et gonfle sa fourrure pour se grandir.

Pour refroidir le corps, l’homme transpire, et le chien halète. En fait le chien transpire aussi, mais seulement par les coussinets plantaires et la truffe où sont situées quelques glandes sudoripares, ou glandes de la sueur.

Mon chien perd ses poils
Votre chien perd forcément ses poils au cours de la mue saisonnière (le printemps et l'automne) afin de remplacer une partie de son pelage. Cela va sans dire, les chiens à poil long perdent plus de poils que les chien au pelage ras. La chienne en gestation ou qui vient de mettre bas a également tendance à perdre plus de poils.

Il se peut également que votre chien perde ses poils à cause de troubles de la santé. Plusieurs maladies de peau du chien peuvent provoquer la chute des poils comme la Teigne (un champignon qui se nourrit de la kératine du poil) qui se transmet à l'Homme et aux autres animaux. la démodécie, la gale du chien ou encore la dermatite sont d'autres maladies de peau qui peuvent provoquer la chute de poils du chien.

Des maladies hormonales comme le diabète sucré du chien, l'hypercorticisme, l'hypothyroïdie ou l'hyperoestrogénisme peuvent également faire perdre ses poils au chien. En effet ces hormones ont pour fonction de réguler la pousse du poil.

Les chien peut souffrir d'une chute de poils à cause d'une mauvaise alimentation. On note ainsi le manque de protéines, d'acides gras ou de vitamine A comme responsables.

Portez également attention aux traitements que vous donnez à votre chien, il se peut que sa peau ne les tolère pas. Il arrive également que la chute du poil soit due à une allergie du chien.

L'appareil digestif du chien
L’appareil digestif du chien comprend les différents organes qui interviennent dans la digestion, de la bouche jusqu’à l’anus, ainsi que les glandes digestives, comme le foie et le pancréas.

Les aliments sont broyés dans la bouche par les dents, et imbibés de salive avant d’être avalés. Le chien avale très vite des morceaux assez gros sans mastiquer beaucoup.

Les glandes salivaires, nombreuses, sécrètent la salive qui agit en humidifiant et en lubrifiant les aliments.

Les enzymes contenues dans la salive débutent le phénomène de digestion de certains constituants des aliments. Le bol alimentaire passe ensuite dans le pharynx, carrefour des voies respiratoires et digestives, puis dans l’oesophage jusqu’à l’estomac.

La musculature de l’oesophage permet l’avancée des aliments dans sa lumière, mais il n’a aucun rôle dans la digestion.

L’estomac du chien est assez petit, sa contenance est de l’ordre de un à deux litres. Mais l’estomac est un organe très dilatable. Le chien peut avaler de grandes quantités de nourriture, son estomac va se dilater et son ventre se gonfler.

Les glandes de l’estomac sécrètent des enzymes extrêmement puissantes, ainsi que des acides capables de digérer ce que le chien a avalé. La musculature de l’estomac aide à la digestion et à la progression des aliments dans le tube digestif vers l’intestin grêle.

Celui-ci mesure environ six fois la longueur du chien, soit plus de trois mètres… C’est dans l’intestin grêle que se déverse la bile sécrétée par le foie et les sucs pancréatiques.

Sur toute sa longueur, l’intestin grêle est parsemé de glandes favorisant la digestion.

La digestion s’achève dans le gros intestin, où les matières fécales se forment. Dans le gros intestin sont également synthétisées de nombreuses vitamines essentielles à l’organisme.


Le rectum termine le tube digestif. Dans cette portion, les fèces sont stockées jusqu’à leur expulsion.

Deux glandes situées de part et d’autre du rectum, les glandes anales, sécrètent un produit gras et malodorant qui sert à lubrifier le passage des matières fécales. Le foie du chien est composé de quatre lobes hépatiques. Les fonctions du foie sont nombreuses et variées : synthèse des lipides, des albumines, synthèse de l’urée, de l’acide urique, synthèse des agents de la coagulation sanguine. Le foie sert de réservoir pour le sang et les vitamines ; c’est aussi l’organe qui détruit les toxines.

Les cellules du foie sécrètent la bile qui est stockée dans la vésicule biliaire, avant de se déverser dans l’intestin grêle. La bile sert essentiellement à digérer les graisses.

Le pancréas sécrète le suc pancréatique qui permet la dégradation des aliments grâce aux nombreuses enzymes qu’il contient.

Le pancréas sécrète également l’insuline et le glucagon, hormones de la régulation de la glycémie.

L'appareil cardio-vasculaire du chienLe coeur du chien fonctionne comme une pompe qui distribue le sang dans tout le corps, par les artères et les veines. Le coeur comprend deux oreillettes et deux ventricules. Le coeur gauche et le coeur droit ne communiquent pas, sauf dans certains cas pathologiques.

Le sang enrichi en oxygène gagne, par la voie artérielle, les organes du corps. L’oxygène est utilisé par les cellules de tous les organes comme source d’énergie. Le sang s’appauvrit en oxygène et s’enrichit en gaz carbonique. Par la voie veineuse, le sang retourne aux poumons pour éliminer le gaz carbonique et refaire le plein d’oxygène, et ainsi de suite à chaque seconde de la vie, de la naissance jusqu’à la mort.

Quelle machine merveilleuse que ce coeur qui bat régulièrement en s’adaptant aux besoins de l’organisme tout au long de la vie du chien ! Lorsque le chien fait un effort, les besoins en oxygène des muscles augmentent, et le coeur s’adapte en augmentant la fréquence cardiaque. Au repos, les besoins diminuent, et le coeur ralentit grâce à un système complexe de régulation des battements cardiaques.

La fréquence cardiaque varie également avec l’âge du chien, son état physiologique et sa taille. On a remarqué, chez la plupart des chiens de petite taille, une fréquence cardiaque supérieure à la moyenne. Les anomalies cardiaques de naissance existent chez les chiots. Elles seront détectées lors de la première visite chez le vétérinaire, par exemple au moment du premier vaccin.

Pour examiner le coeur, le vétérinaire utilise un stéthoscope, afin de détecter un bruit anormal, encore appelé souffle cardiaque. La radiographie, l’échographie et l’électrocardiogramme sont utilisés pour préciser le diagnostic.

La bouche et les dents du chien

La bouche du chien est tapissée par la muqueuse buccale. Dix glandes salivaires s’y déversent par leurs canaux excréteurs : deux glandes protides, deux glandes maxillaires, deux glandes sous-maxillaires, deux glandes sublinguales, et deux glandes molaires. La salive contient de nombreuses enzymes qui débutent la digestion. Les dents s’implantent profondément dans la mâchoire.

Chez le chien, on compte trente-deux dents de lait et quarante-deux dents d’adulte. Les dents de lait apparaissent en tout premier puis tombent et sont remplacées par des dents d’adulte. L’examen de la dentition permet de déterminer l’âge du chien, car les dents s’usent et leur degré d’usure est proportionnel à leur âge, sauf dans quelques cas particuliers, comme les chiens qui rongent des cailloux, ce qui provoque une usure prématurée.

Période d’éruption des dents de lait :- à la naissance, le chiot n’a pas de dents
- du 15e au 21e jour : apparition des incisives et des canines supérieures
- du 21e au 30e jour : apparition des incisives et canines inférieures
- de la 3e à la 5e semaine : apparition des molaires de lait

Période d’éruption des dents d’adulte :- à 4 mois : remplacement des pinces de lait
- à 4 ou 5 mois : remplacement des mitoyennes de lait
- à 5 mois : remplacement des coins et des canines de lait

Période d’usure et de nivellement des dents d’adulte :- à 15 mois : les pinces inférieures sont entamées
- à 18 mois : les pinces inférieures sont nivelées, les mitoyennes inférieures entamées
- de 2 ans à 3 ans : les mitoyennes inférieures sont nivelées, les pinces supérieures s’entament
- de 3 ans à 4 ans : les pinces supérieures se nivellent
- de 4 ans à 5 ans : les mitoyennes supérieures se nivellent et les dents commencent à jaunir
- après 6 ans, il est difficile d’estimer l’âge du chien en examinant seulement sa dentition

Lorsque la mâchoire inférieure et la mâchoire supérieure sont décalées l’une par rapport à l’autre, on dit que le chien est prognathe. Le prognathisme peut être supérieur ou inférieur. Ce défaut entraîne la non-confirmation du chien.

L'appareil urinaire et génital du chien

L’appareil urinaire du chienL’appareil urinaire du chien est formé par les reins et les voies urinaires : uretère, vessie et urètre. En fonctionnant, l’organisme crée des déchets qui sont éliminés dans l’urine, par les reins. Les reins permettent également, par un système de contrôle, de maintenir la quantité d’eau présente dans le corps constante, en déclenchant un ensemble de mécanismes pour éliminer l’eau en excès, ou pour diminuer les pertes, en cas de manque.

Les reins sont situés dans la cavité abdominale, sous la voûte lombaire. Le rein droit est placé un peu en avant du rein gauche. L’urine est collectée dans le bassinet et rejoint la vessie par l’uretère. L’urine est stockée dans la vessie, qui doit pouvoir se distendre raisonnablement, jusqu’au moment où l’urine est expulsée par l’urètre. Le mécanisme de la miction est commandé par un système nerveux complexe.

L’appareil génital du chien
L’appareil génital mâle
Les testicules sont les glandes sexuelles mâles. C’est dans les testicules que sont formés les spermatozoïdes. Les testicules sécrètent l’hormone mâle : la testostérone. Les testicules sont situés à l’extérieur de la cavité abdominale pour que leur température reste inférieure à celle du corps. Un chien dont les testicules sont situés dans l’abdomen (testicules ectopiques) est stérile, car les spermatozoïdes ne peuvent se former.

Le système endocrinien du chien
Le système endocrinien du chien est extrêmement complexe. En médecine humaine, cette science est d’ailleurs exercée par des spécialistes appelés endocrinologues. Nous allons ici simplement donner quelques informations sur les principales glandes du système endocrinien.

Les glandes endocrines n’ont pas de canal excréteur. Leurs sécrétions se déversent directement dans le sang, pour agir sur des récepteurs de l’organisme. Ce sont des vecteurs d’information interne. Les glandes exocrines déversent leurs sécrétions dans le milieu extérieur par un canal excréteur. Par exemple, les glandes salivaires sont des glandes exocrines. Les hormones activent les réactions chimiques naturelles de l’organisme. Elles permettent de maintenir le milieu intérieur stable.

L’hypophyse, de la taille d’un petit pois, est située sous l’encéphale. Elle-même commandée par l’hypothalamus, l’hypophyse est le véritable chef d’orchestre de tout le système endocrinien : elle commande les sécrétions de l’ensemble des glandes endocrines. Deux glandes situées en arrière du larynx forment les glandes thyroïdes.

Les glandes thyroïdes ont un rôle dans le métabolisme de l’eau. Les parathyroïdes, au nombre de quatre, annexées à la thyroïde, régulent le taux de calcium et le métabolisme des os. Les surrénales sont situées en avant des reins. Elles sécrètent l’adrénaline et règlent le métabolisme des glucides et des protides. Le pancréas comprend une partie exocrine, et une partie endocrine. Le pancréas endocrine sécrète l’insuline, hormone de régulation du sucre dans le sang.

Les tumeurs du pancréas peuvent, provoquer une hyperglycémie, augmentation du taux de sucre dans le sang. Les testicules et les ovaires sécrètent les hormones sexuelles dont les rôles sont multiples : libido, caractères sexuels secondaires, maintien de la grossesse...





Les spermatozoïdes sont collectés dans l’épididyme, puis suivent le canal déférent jusqu’à l’urètre. Le canal déférent s’ouvre sur l’urètre à hauteur de la prostate. La prostate sécrète un liquide qui complète le sperme.

La verge, terminée par le gland, est protégée par un repli de peau : le fourreau. La verge est formée par le corps caverneux, qui se gonfle de sang lors de l’érection, et par l’os pénien. Un renflement situé sur la verge se gonfle fortement au moment du coït, et empêche la rétraction de la verge hors du vagin. Le coït dure quinze à trente minutes, voire plus, et permet l’écoulement du sperme dans les voies génitales femelles.

La cryptorchidie du chien
Pendant le développement du foetus, les testicules migrent de leur position intra-abdominale vers les bourses, par le trajet inguinal. Parfois, les testicules ne sont pas en place dans les bourses. Ils ont été stoppés dans leur migration. On peut les retrouver soit dans l’abdomen, soit dans le trajet inguinal.

Si les deux testicules sont absents, on dit que le chien est cryptorchide. Si un seul des testicules n’est pas à sa place dans les bourses, on dit que le chien est monorchide. Les chiens cryptorchides sont stériles, les chiens monorchides sont féconds.

Si l’anomalie est détectée assez tôt, lorsque le chiot est encore très jeune, un traitement médical peut parfois corriger la position des glandes sexuelles. Lorsque les testicules ne sont pas en place, il est conseillé de faire pratiquer leur ablation, car le chien risque de développer des tumeurs des testicules. Les chiens cryptorchides ou monorchides sont refusés à l’examen de confirmation, et seront donc écartés de la reproduction.

L’appareil génital femelle
Les ovaires sont les glandes génitales femelles. Elles sont situées dans l’abdomen à hauteur des troisième et quatrième vertèbres lombaires. Les ovules, cellules sexuelles, se forment dans les ovaires.

Après l’ovulation, les ovules atteignent l’utérus en empruntant les oviductes, canaux assez fins qui, par leurs contractions, guident les ovules jusque dans l’utérus. L’utérus (ou matrice) est formé par un endothélium, une musculeuse et une séreuse. C’est dans l’endothélium que va s’implanter l’oeuf. La musculeuse peut se détendre énormément.

Le volume d’un utérus en phase de gestation est multiplié par cent par rapport au volume de l’utérus non gestant. Les muscles lisses de la matrice aident à l’expulsion des chiots au moment de la mise bas, grâce à de très fortes contractions. La séreuse, prolongement du péritoine, entoure la partie musculaire de l’utérus. L’utérus est formé de deux cornes utérines et d’un corps terminé par le col de l’utérus, et prolongé par le vagin.

Le vagin de la chienne, situé dans la cavité pelvienne, est incliné à 45°. Il termine l’appareil génital de la femelle. Chez la chienne on compte cinq paires de mamelles : une paire de mamelles inguinales, deux paires de mamelles abdominales, et deux paires de mamelles thoraciques.

Les chiots se disputent souvent les mamelles inguinales, où a lieu la plus forte production de lait. Le lait s’écoule par cinq à huit orifices percés dans chaque tétine.


L'appareil respiratoire du chien
L’appareil respiratoire du chien débute avec le nez, qui est aussi l’organe de l’olfaction, sens très développé et vital chez le chien. L’air passe ensuite dans les sinus, recouverts par une muqueuse qui protège les voies respiratoires postérieures, et qui tient également un rôle important dans l’olfaction.

Les nombreuses circonvolutions des sinus permettent d’augmenter la surface de contact muqueuse-air, et ainsi de réchauffer l’air et de démultiplier les capacités olfactives du chien. Le larynx, où s’insèrent les cordes vocales, fait la jonction avec la trachée.

La trachée, maintenue ouverte par des anneaux cartilagineux, s’étend du larynx aux poumons. Les deux poumons sont enveloppés dans la plèvre. La trachée se ramifie en de nombreuses bronches de plus en plus petites qui forment l’arbre bronchique. Pour examiner l’appareil respiratoire, le vétérinaire utilise le stéthoscope et la radiographie.

Il peut également effectuer d’autres examens après prélèvement dans les voies respiratoires suivi d’analyses du laboratoire. Rappelons que les canidés, et donc le chien, diminuent la température de leur corps, non pas par la transpiration, mais par la polypnée (accélération de la fréquence respiratoire).

Pour se refroidir, le chien halète : il augmente ainsi le courant d’air dans ses voies respiratoires et refroidit son corps de cette façon.

Le système nerveux du chien
Le système nerveux du chien est le centre de contrôle du fonctionnement du corps. Des informations remontent jusqu’à lui, et des ordres en émanent et suivent les voies nerveuses jusqu’aux organes, et jusqu’à la cellule. Le système nerveux est divisé en deux parties : le système nerveux central, et le système nerveux végétatif.

Le cerveau, la moelle épinière et les nerfs forment le système nerveux central. Les nerfs sensitifs transmettent des informations au cerveau sur les sensations : le chaud et le froid, la douleur, l’odeur, etc. Ces informations sont analysées par le cerveau, qui va donner l’ordre d’agir. Les informations descendantes vont suivre le trajet des nerfs moteurs.

En fait, comme vous pouvez l’imaginer, ce phénomène est extrêmement complexe, et fait intervenir un nombre élevé de réactions en chaîne. Si on ajoute que le fonctionnement du système nerveux s’imbrique intimement dans les rouages précis des autres organes, on peut avoir une idée de la multiplicité des voies de transmission des informations dans le corps.

Le système nerveux végétatif règle la vie végétative indépendante de la conscience : la respiration, les battements cardiaques, la digestion...


Le nez et l'olfaction du chien
L’olfaction est un sens extrêmement développé chez le chien. L’homme l’a compris depuis longtemps puisqu’il utilise ce don dans de nombreuses activités : chasse, recherche de personnes disparues, recherche d’explosifs, de drogues, etc. Si le monde des hommes est surtout un monde d’images, le monde des chiens est avant tout un monde d’odeurs.

Dans les fosses nasales, on trouve les volutes tapissées par la muqueuse olfactive. Plus la surface de contact avec l’air est importante, meilleures sont les aptitudes du chien au flair. Les chiens au long nez, comme les Bergers allemands, ont plus de flair que nos amis chiens de compagnie. Les informations captées par la muqueuse olfactive sont transmises au cerveau par le nerf olfactif.

Le chien distingue beaucoup mieux les odeurs que l’homme, en particulier les acides gras volatils, dégagés par les graisses d’animaux mais aussi par les sécrétions des glandes de la sueur (les glandes sudoripares). C’est pourquoi on dit souvent que les chiens sentent les personnes qui ont peur. Toute la vie sociale du chien est basée sur les odeurs.

L'oeil et la vue du chien
Les chiens voient-ils le monde de la même façon que leur maître ? On peut se poser la question. En fait, l’oeil du chien n’est pas très différent de l’oeil humain. Les yeux sont protégés par les paupières inférieures et supérieures.

Le chien a également une troisième paupière située au coin interne de l’oeil et qu’on ne voit pas en temps normal. Le globe oculaire, sur sa partie non transparente, et les paupières sont tapissés par la conjonctive. Les glandes lacrymales sont situées audessus de l’oeil. Les larmes protègent l’oeil contre les agressions et empêchent le dessèchement de la cornée.

On rencontre chez le chien des pathologies liées à un excès ou à un défaut de larmes. La cornée doit rester transparente pour laisser passer la lumière. Lorsqu’elle est blessée, on observe des vaisseaux sanguins l’envahir afin de favoriser sa guérison. Ces vaisseaux disparaissent ensuite. La rétine est la zone sensible à la lumière, elle transmet les informations lumineuses au cerveau par le nerf optique.

Le cristallin fonctionne comme une lentille, qui se tend ou se contracte pour focaliser la lumière sur la rétine. La vue du chien n’est pas très précise. C’est un sens assez peu développé chez lui, contrairement à l’homme. L’analyse histologique des coupes de rétine de chien nous laisse supposer qu’il distingue assez mal les couleurs.

En fait, on suppose que le chien est plus sensible à certaines couleurs qu’à d’autres ; mais, de toute façon, sa vision des couleurs est sans doute très éloignée de celle de l’homme. Par contre on sait que les chiens voient très nettement les mouvements, et sont donc gênés si leurs proies s’immobilisent.


Dès sa naissance, c’est grâce aux odeurs qu’il reconnaît sa mère et qu’il trouve la mamelle nourricière. Les mâles sont capables de détecter une femelle en chaleur à plusieurs kilomètres de distance.

L'oreille et l'ouïe du chien
L’oreille du chien est divisée en trois parties : l’oreille externe, l’oreille moyenne et l’oreille interne :

- L’oreille externe est formée par le conduit auditif externe, profond, et le pavillon de l’oreille, qui est très mobile grâce aux nombreux muscles qui s’y implantent. Le pavillon peut s’orienter dans toutes les directions de l’espace pour capter les moindres bruits. Le conduit auditif externe se termine par le tympan.

- L’oreille moyenne contient trois petits os – le marteau, l’enclume et l’étrier – qui transmettent les sons perçus par le tympan aux cellules auditives. L’oreille moyenne communique avec le pharynx par les trompes d’Eustache.

- L’oreille interne est un organe très complexe qui contient les cellules auditives, en relation avec le nerf acoustique, et un organe de l’équilibre qui renseigne le cerveau sur la position du corps dans l’espace. Une lésion de l’oreille interne entraînera des troubles de l’équilibre. L’ouïe du chien est bien développée ; le chien perçoit les ultrasons.


Le sixième sens du chien
On a tous entendu parler d’un chien qui a parcouru plusieurs centaines de kilomètres pour retrouver ses maîtres. Odorat très développé, souvenir des odeurs, télépathie, sixième sens, aucune explication scientifique sérieuse n’a encore pu lever le voile sur ces phénomènes.

Les chiens perçoivent avant l’homme les catastrophes naturelles. Ils sentent le danger. Ils savent si leur maître a des problèmes. La plupart des propriétaires de chiens ont développé avec leur animal une complicité de la vie quotidienne, à tel point que la parole devient inutile.

Les chiens nous côtoient tous les jours mais comme tout le monde animal, ils gardent leurs secrets et leurs mystères.



Revenir en haut Aller en bas
http://lesamisdesanimaux.desforums.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soigner son chien   Mer 2 Fév - 21:43

bravos cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
LYLY
Admin
avatar

Messages : 313
Points : 515415
Date d'inscription : 19/11/2010
Localisation : aquitaine

MessageSujet: Re: Soigner son chien   Ven 11 Fév - 0:23

Prévention des maladies du chien

Vaccin pour chien

Une confusion est souvent faite entre sérum et vaccin. Le vaccin protège l’animal contre une maladie, souvent virale, en stimulant l’organisme pour fabriquer des anticorps qui seront utilisés en cas d’infection par la maladie en question. Le sérum est une injection d’anticorps rapidement détruits par le corps et qu’il faudra donc renouveler.

Certains chiots reçoivent, avant 2 mois, des sérums contre la maladie de Carré, par exemple, mais il faudra quand même les vacciner à partir de 2 mois, en faisant deux injections successives, car l’injection du sérum n’est pas la primo-vaccination.

Attention : un animal n’est protégé contre une maladie que quinze jours après la deuxième injection. La primo-vaccination comprend, en effet, deux injections à un mois d’intervalle. En rappel annuel, l’effet est immédiat.


Les vaccins peuvent être associés sans danger et les réactions vaccinales sont rares. Il est inutile de vacciner un chiot avant 2 mois car son système immunitaire n’est pas assez développé pour assurer la fabrication d’anticorps (sauf pour la parvovirose, contre laquelle on vaccine les chiots dès 5 à 6 semaines dans les élevages).

Les vaccins obligatoires
On les appelle « CHLRP » : maladie de Carré, hépatite, leptospirose, rage et parvovirose. Il existe aussi un vaccin contre la piroplasmose, maladie parasitaire transmise par les tiques, mais il n’est pas fait systématiquement.

Ces vaccins se font à partir de 2 mois, sauf celui pour la rage qui se fait à partir de 3 mois. Les rappels se font un mois après, sauf pour la rage qui ne nécessite qu’une injection. Mais, pour tous les vaccins, il existe un rappel tous les ans. À 2 mois : CHLP ; à 3 mois : CHLRP ; à 1 an : CHLRP. Si l’on veut que l’organisme du chien contienne en permanence des anticorps, les injections de vaccins doivent être pratiquées jusqu’à la fin de sa vie.

La vaccination antirabique est la seule obligatoire sur le plan législatif pour le passage des frontières, les expositions, la résidence dans des départements contaminés, le séjour dans les campings… Mais tous les vaccins seront demandés pour mettre l’animal en pension, par exemple.

Pour résumé, les vaccinations permettent de protéger les chiens contre :
- la gastro-entérite virale ou parvovirose
- la maladie de Carré
- l’hépatite contagieuse ou maladie de Rubarth
- la leptospirose
- les maladies respiratoires à adénovirus
- la rage



Dernière édition par LYLY le Ven 11 Fév - 12:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://lesamisdesanimaux.desforums.net
LYLY
Admin
avatar

Messages : 313
Points : 515415
Date d'inscription : 19/11/2010
Localisation : aquitaine

MessageSujet: Re: Soigner son chien   Ven 11 Fév - 0:24

La vaccination des chiens en 8 questions
Les vaccins sont-ils toujours efficaces ?
Oui, si le système immunitaire du chien permet la fabrication des anticorps. Une vérification pourrait être faite par une prise de sang et un dosage des anticorps en fonction de la vaccination faite. Certains chiens peuvent donc être vaccinés mais ne pas avoir fabriqué d’anticorps.

Les vaccins rendent-ils malades ?
La vaccination peut entraîner une réaction fébrile, sans gravité, dans les quarante-huit heures. Des allergies, plus graves, peuvent exister. Le chien se met alors à gonfler dans les heures qui suivent l’injection. Un anti-inflammatoire est injecté d’urgence et la vaccination sera à refaire.

Le chien peut-il manger après le vaccin ?
Oui, il peut aussi courir, voyager… De toute façon, s’il doit exister une réaction, l’activité du chien après le vaccin ne changera rien.


Doit-on le vermifuger avant la vaccination ?
Oui, cela est préférable. Il est conseillé de pratiquer la vermifugation du chiot une semaine avant la date prévue pour la vaccination


Une mère vaccinée vaccine-t-elle elle-même ses petits ?
Elle transmet des anticorps vaccinaux dans le colostrum qui est le premier liquide tété par les petits juste après la naissance. Il est donc important de faire les rappels de vaccins dès que la gestation est connue.


Faut-il vacciner les chiens contre le tétanos ?
Cette vaccination est possible, mais elle ne fait pas partie des vaccins usuels chez le chien. Elle est pratiquée dans les situations à risque, essentiellement chez les chiens qui vivent en contact ponctuel ou permanent avec les chevaux. En effet, ce germe se développe dans la terre et les haras sont des zones propices à sa croissance.

Les vaccins peuvent-ils se faire à n’importe quelle époque de l’année ?
Oui, les injections peuvent être pratiquées n’importe quand, mais les maîtres s’affolent toujours au moment des vacances car la pension ou le camping exigent des vaccins à jour. Attention ! Pour qu’un vaccin soit valable, il faut que les deux injections à un mois d’intervalle aient été réalisées. Cela signifie donc qu’il faut toujours faire un vaccin deux mois avant la date à laquelle il est exigé.

Existe-t-il une date limite de rappel ?
Une limite est imposée uniquement pour la vaccination antirabique. Cette date est inscrite au bas du certificat de vaccination. Si vous ne pratiquez pas le vaccin avant cette date précise, vous risquez de ne plus passer les frontières et d’être refusé si vous êtes dans une situation où la vaccination antirabique est obligatoire.




Dernière édition par LYLY le Ven 11 Fév - 12:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://lesamisdesanimaux.desforums.net
LYLY
Admin
avatar

Messages : 313
Points : 515415
Date d'inscription : 19/11/2010
Localisation : aquitaine

MessageSujet: Re: Soigner son chien   Ven 11 Fév - 0:26

Vermifuge pour chien
La vermifugation est une mesure de prévention importante contre l'apparition de parasites internes comme les vers ronds et les vers plats.

Les chiens sont très facilement la proie de parasites internes et externes. Parmi les maladies dont ils peuvent être victimes, les affections parasitaires internes sont sans conteste les plus dangereuses en raison de leur fréquence et des complications qu’elles peuvent entraîner. Petits ou grands, chiens de plein air ou d’appartement, chiens vivant à la campagne ou à la ville, aucun n’y échappe.

La vermifugation d’un chiot est donc un acte très important. Elle commence très tôt chez l’éleveur. La première prise de vermifuge se fait entre 12 et 15 jours après la naissance avec un vermifuge à donner trois jours de suite. Le mieux est de faire ensuite, vers 3 semaines, une injection sous la peau (chez le vétérinaire).

Chez le maître, le chiot est ensuite vermifugé à 2 mois, puis une fois par mois jusqu’à 8 mois, puis une fois par an. La vermifugation peut se faire deux fois par an si le chien est en contact avec un enfant en bas âge car il existe des risques de contamination. La femelle gestante sera vermifugée dix jours avant et dix jours après la mise bas. Il faut aussi la vermifuger une semaine avant la saillie.

Il faut savoir qu’un traitement contre les vers a un effet ponctuel uniquement, il tue les vers présents dans l’organisme, mais ne prévient pas une autre infestation (ce n’est pas un vaccin).


Les vermifuges pour chien en 5 questions

Comment savoir si un chien a des vers ?
Une analyse des selles peut être pratiquée par le vétérinaire qui vous dira exactement quels sont les vers qui parasitent votre chien. Les symptômes d’un parasitisme important sont un amaigrissement et un ventre très ballonné, ainsi que des bâillements fréquents chez le chiot. De toute façon, la vermifugation se fait d’office à titre préventif.


Peut-on attraper les vers d’un chien ?
Oui, les enfants sont les principales victimes. Ils se contaminent en se léchant les doigts après avoir caressé l’animal. Des cas de migrations larvaires dans l’organisme, notamment au niveau cérébral, ont été déclarés, mais la contamination ne revêt pas toujours ce degré de gravité. Il faut en tout cas faire très attention avec les enfants en bas âge et respecter toutes les mesures d’hygiène.

Combien de fois par an faut-il vermifuger ?
La vermifugation est planifiée de la manière suivante :
- une fois par mois de 2 à 8 mois
- une fois par an à partir de 8 mois en ville
- deux fois par mois à la campagne ou en présence d’un jeune enfant

Comment donner un vermifuge à un chien ?
Différentes présentations sont proposées : comprimés, seringues buccales, injections. Les comprimés se donnent en une fois ou trois jours de suite selon le produit et son mode d’action. Il est important de respecter le mode d’emploi et la posologie de chaque vermifuge. Les seringues sont pratiques pour les petits chiens. Les injections sont faites par le vétérinaire en cas de parasitisme important.

Les vermifuges sont-ils efficaces contre tous les vers ?
Cela dépend des produits et de leur spectre d’activité. Certains vermifuges agissent sur les vers ronds, d’autres sur les vers plats. Les produits dits polyvalents ou à large spectre agissent sur ces deux types de vers. D’autres produits sont très spécifiques (vers plus rares tels les trichures ou les vers cardiaques).






Dernière édition par LYLY le Ven 11 Fév - 12:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://lesamisdesanimaux.desforums.net
LYLY
Admin
avatar

Messages : 313
Points : 515415
Date d'inscription : 19/11/2010
Localisation : aquitaine

MessageSujet: Re: Soigner son chien   Ven 11 Fév - 0:27

Assurance pour chien

Il existe deux types d'assurance pour chien :

L’assurance responsabilité civile
Si votre chien blesse quelqu’un en le faisant tomber, ou mord quelqu’un, vous êtes responsable des dommages qu’il aura pu provoquer. Normalement, votre contrat d’assurance responsabilité civile prévoit cette situation, mais il est conseillé de demander la confirmation à votre assureur ou de relire votre contrat d’assurance attentivement.

Rappelons que si votre chien mord quelqu’un, vous devez présenter l’animal au vétérinaire pour les trois visites obligatoires de mise sous surveillance d’un chien mordeur. En général, les frais occasionnés par ces visites chez le vétérinaire seront également pris en charge par les assurances.

Les assurances maladie et chirurgie
Véritable sécurité sociale pour les chiens, les compagnies d’assurance vous proposent différents types de contrats pour couvrir les maladies ou les accidents de votre chien. Les formules complètes couvrent les honoraires du vétérinaire, les frais d’hospitalisation et les médicaments ainsi que les frais de transport en ambulance animalière.

Vous pourrez opter pour une formule moins coûteuse, couvrant seulement les coups durs, par exemple les interventions chirurgicales lourdes. En fait, suivant le type de vie de votre chien, petits risques, ou gros risques, vous pourrez lui constituer un contrat d’assurance santé à la carte.

L’assurance vie. Si vous souhaitez protéger votre chien dans le cas où vous disparaîtriez avant lui, les assurances vous proposent différents types de contrats afin que la personne qui s’engage à s’occuper de votre compagnon après votre disparition puisse bénéficier d’un capital ou d’une rente mensuelle.

Revenir en haut Aller en bas
http://lesamisdesanimaux.desforums.net
LYLY
Admin
avatar

Messages : 313
Points : 515415
Date d'inscription : 19/11/2010
Localisation : aquitaine

MessageSujet: Re: Soigner son chien   Ven 11 Fév - 0:30

Soigner son chien au quotidien

La pharmacie de base pour soigner votre chien

Pour prendre soin de votre chien, il faut vous équiper en petit matériel (ciseaux, bandes, pince à épiler…), en médicaments, sans pour autant « jouer » au vétérinaire.

Il est utile de prévoir quelques médicaments chez soi pour assurer soins et gestes de première urgence. Nous vous proposons de constituer une véritable trousse de soins.

Les « basiques » :
• Des compresses
• De l’alcool : vous pouvez acheter des compresses imbibées toutes prêtes chez le pharmacien
• De la Bétadine ou de l’alcool iodé
• Du sparadrap ou de l’élastoplaste
• Des bandes
• De l’eau oxygénée pour désinfecter les plaies
• Du savon de Marseille, le meilleur désinfectant en cas de morsure



Les instruments :
• Une pince à épiler pour retirer des herbes, des tiques
• Un coupe-griffes
• Des seringues de 2 ml pour donner les médicaments liquides
• Des ciseaux (petits ciseaux à bout pointu)
• Une attelle en cas de boiterie

Le « plus » :
• De l’éther pour les tiques (demander une ordonnance à votre vétérinaire)
• Un pansement intestinal pour les débuts de diarrhées
• Une boîte d’antibiotiques dont votre chien a l’habitude pour éviter les allergies
• Un sirop anti vomitif

Le « spécial » parasites :
• Une bombe antipuces
• Un vermifuge
• Une crème anti gale pour les oreilles
• Une crème anti-aoûtats


Vous pouvez également constituer une pharmacie médicale en cas de troubles légers ou pour prendre les premières mesures d’urgence sachant qu’il vous faut consulter pour des symptômes qui durent. Voici les produits en fonction des différentes affections :

Les problèmes de peau
Les antiseptiques représentés par l’alcool, la Bétadine, l’alcool iodé, le bleu de méthylène, l’eau oxygénée, l’éther ou la solution de Dakin… sont incontournables. Attention ! Ces produits sont souvent irritants en solution pure. La dilution dépend du produit et de son utilisation ponctuelle. Le savon de Marseille est l’antiseptique le plus simple qui, utilisé correctement, est très efficace pour la désinfection des plaies diverses.


Une plaie infectée doit être savonnée, rincée à grande eau. On applique ensuite des antiseptiques, de l’alcool ou de la teinture d’iode. L’eau oxygénée est très utile pour rendre une plaie « propre et jolie ». Elle permet, en effet, d’ôter toutes les traces de sang. Les sprays antibiotiques s’utilisent pour éviter les infections locales.

Pour tous les autres problèmes de peau, il vous faudra un produit contre la gale à base de Lindane, un produit antimycosique pour la teigne en spray et en comprimés. Une lotion anti-inflammatoire vous permettra de lutter contre les allergies et eczémas divers.


Les troubles digestifs
La diarrhée est fréquente chez les chiens. Il est indispensable que votre pharmacie comporte :

• Un pansement gastrique sous forme de poudre ou de gel
• Un antispasmodique pour lutter contre les mouvements de l’intestin
• Un antibiotique agissant sur les germes digestifs. Pour la constipation, de l’huile de paraffine sera parfaite.

Les infections
Des antibiotiques sont obligatoires pour pallier toute infection. (Attention ! Une ordonnance doit toujours les accompagner.) Vous déterminerez avec votre vétérinaire la liste d’antibiotiques en fonction des organes atteints (reproducteurs, pulmonaires…).



Dernière édition par LYLY le Ven 11 Fév - 12:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://lesamisdesanimaux.desforums.net
LYLY
Admin
avatar

Messages : 313
Points : 515415
Date d'inscription : 19/11/2010
Localisation : aquitaine

MessageSujet: Re: Soigner son chien   Ven 11 Fév - 0:32

Comment prendre la température de son chien ?

Comment prendre la température de son chien ? C'est une question que de nombreux proporiétaires se posent. Certains pourraient croire qu'il n'est pas nécessaire de prendre la température d'un animal, mais il n'empêche que c'est la meilleure façon de savoir s'il a de la fièvre ou non. Alors, voici quelques conseils pour pratiquer cet exercice sans aucun incident.

Tout d'abord, il vous faut bien installer votre chien sur une table. Ensuite, relevez-lui la queue. Au préalable, humidifiez le thermomètre et introduisez-le doucement ensuite. Le plus dur est fait ! Il ne vous reste plus qu'à le laisser agir pendant quelques minutes. Enfin, il vous faut l'enlever et le nettoyer avec un morceau de coton.

Surtout, il ne faut pas oublier de noter le degré atteint par la colonne mercure. La température normale du chien varie entre 38 et 39°C. Donc si celle de votre chien est dans cette tranche, ne paniquez pas ! Sinon, cela veut peut-être dire qu'il couve quelque chose et d'autres examens peuvent s'avérer nécessaires.

Revenir en haut Aller en bas
http://lesamisdesanimaux.desforums.net
LYLY
Admin
avatar

Messages : 313
Points : 515415
Date d'inscription : 19/11/2010
Localisation : aquitaine

MessageSujet: Re: Soigner son chien   Ven 11 Fév - 0:33

Comment donner un médicament à son chien ?

N’essayez pas de surprendre votre chien pour lui administrer un médicament car il ne se fera pas prendre deux fois. Il faut, ou bien que vous le teniez d’une main ferme par la peau du cou comme si vous souhaitiez le soulever, ou bien simplement que vous souleviez la babine, en maintenant dans les deux cas, la tête du chien un peu en arrière.

Il est préférable de trouver la formule qui convient le mieux à votre chien : sucre, poudre, gouttes, pâte, comprimés. Respectez toujours les doses des médicaments en fonction du poids de votre chien ainsi que la durée du traitement. Ne forcez pas votre chien à avaler un médicament, il pourrait faire une fausse déglutition. Mélangez-le à son mets préféré. S’il salive un peu après l’ingestion d’un produit, il ne faut pas vous inquiéter.

Tenez-le entre le pouce et l’index, ouvrez la gueule du chien par une pression au niveau des commissures des lèvres et mettez le comprimé au fond de la gorge, refermez la gueule et massez la gorge. Les comprimés peuvent aussi être glissés dans un morceau de viande ou de fromage. Vérifiez qu’il n’a pas gardé le comprimé dans la bouche.



Donner un liquide à son chien
Mettez une seringue sans aiguille aux commissures des lèvres afin que le chien ne morde pas la seringue. Renversez un peu la tête du chien en arrière en le tenant par la peau du cou. Il ouvre alors automatiquement la bouche. Versez doucement le produit. Faites le boire à la seringue pour lui faire avaler le produit.


Pour les chiots, il est préférable de choisir un produit sous forme de gouttes. Elles peuvent aussi aisément être mélangées à l’alimentation.

Les sucres
C’est une présentation très utile pour les chiens un peu difficiles. Ils ne font alors aucune difficulté pour avaler les médicaments prescrits. Vous trouverez, par exemple, des vermifuges, des contraceptifs, des produits digestifs, etc., sous forme de sucres.

Le terme de « sucre » ne définit que la présentation, ces produits ne sont pas composés de sucre à proprement parler et ne sont donc pas dangereux pour la santé du chien.


Comment faire un lavement à son chien ?
Après avoir introduit la canule (bien huilée) d'une poire dans le rectum du chien, videz-en le contenu lentement dans l'intestin. Après l'avoir extraite, tenez la queue de l'animal bien serrée entre les pattes, pendant une dizaine de minutes.


Comment mettre un suppositoire à son chien ?
Introduisez-le dans le rectum du chien, et serrez bien la queue du chien entre les pattes pendant quelques minutes.



Dernière édition par LYLY le Ven 11 Fév - 12:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://lesamisdesanimaux.desforums.net
LYLY
Admin
avatar

Messages : 313
Points : 515415
Date d'inscription : 19/11/2010
Localisation : aquitaine

MessageSujet: Re: Soigner son chien   Ven 11 Fév - 0:36

Comment faire un pansement à son chien ?

Il arrive souvent que le chien se blesse ou souffre d’inflammations ou de traumatismes même en l’absence de plaies. Il est alors nécessaire d’employer des protections du genre pansements, guêtres ou autres, susceptibles de l’empêcher de se lécher sur les endroits malades (badigeonnés d’une solution médicamenteuse), ou d’arracher le pansement avec ses dents.

Pour faire un bon bandage à votre chien, vous aurez besoin de coton, de gaze et de sparadrap, ou d’un petit filet élastique. Après avoir désinfecté la blessure, étalez la pommade ou saupoudrez la poudre médicamenteuse, avant de recouvrir la lésion avec un morceau de gaze, puis de coton. Vous choisirez ensuite un des bandages suivants.

Bandage circulaire
Vous enroulez une bande relativement large tout autour de la partie blessée, en faisant bien attention à ce que l’épaisseur du bandage soit la même partout. Ce type de bandage est spécialement utilisé pour le tronc et le cou. Il est très important de ne pas trop serrer la bande : votre pauvre animal serait en proie à des difficultés respiratoires !


Bandage croisé
Il est utilisé sur toute la longueur des membres, ou tout simplement pour les pattes. Dans tous les cas, il importe d’inclure les doigts de pied dans le bandage. C’est d’ailleurs par eux que vous commencerez, en tenant la bande de manière à ce que le rouleau se trouve en haut.

Après avoir inséré des petits morceaux de coton entre les orteils, faites décrire à la bande un tour normal, puis un tour en biais de bas en haut, puis un tour normal suivi d’un autre en biais, et ainsi de suite... Lorsque vous aurez terminé votre chef-d’œuvre, fixez-le en le collant avec quelques tours de sparadrap.

Bandage de contention
Vous vous en servirez lorsque vous voudrez immobiliser une partie du corps (un membre, par exemple) que vous soupçonnez fracturée, afin d’éviter que le mal ne s’aggrave avant l’arrivée du vétérinaire, en raison des mouvements du chien. Vous faites tout d’abord un bandage normal, avec une couche de coton et une bande.

Vous appliquez ensuite des attelles des quatre côtés de la zone à immobiliser, et les enveloppez à leur tour d’une couche de coton, que vous fixez enfin avec quelques tours de sparadrap. Vous aurez ainsi deux bandes l’une sur l’autre.

Collerette
Il s'agit d'une sorte d'entonnoir renversé en plastique dont on entoure le cou du chien pour l'empêcher de se lécher ou de se gratter la tête. Si vous préférez la méthode artisanale, vous pouvez également ôter le fond d'un seau en plastique ayant approximativement la grandeur de la tête de votre chien. Vous enfilerez alors la tête de l'animal dans le seau, que vous fixerez à son collier.

Revenir en haut Aller en bas
http://lesamisdesanimaux.desforums.net
LYLY
Admin
avatar

Messages : 313
Points : 515415
Date d'inscription : 19/11/2010
Localisation : aquitaine

MessageSujet: Re: Soigner son chien   Ven 11 Fév - 0:37

Examiner son chien

Il vaut mieux prévenir que guérir. La prévention médicale, au même titre que l’alimentation et l’hygiène, permettra à votre chien de rester en bonne santé.

Assurer des soins réguliers pour son chien permet de surveiller constamment son état de santé. Pour cela, il faut savoir comment le tenir et selon quelles méthodes l’examiner.

La contention
Pour un chien qui se laisse facilement manipuler, tenez-lui simplement la bouche, puis la peau du cou, et vous pourrez l’inspecter sous toutes les coutures. S’il est plus agité, muselez-le. C’est une mesure préventive qui le calmera. Une simple lanière de tissu suffira. Faites à cet effet un nœud au-dessus de la mâchoire, puis croisez en dessous de la mâchoire et attachez le lien derrière les oreilles.

Les examens courants
Les yeux : Ils offrent un critère très précis de l’état de santé d’un chien. Pour l’examen, il faut tirer sur la paupière inférieure, vers le bas. On observe alors la conjonctive, elle doit être rosée.

Le ventre : La palpation de l’abdomen est très importante. Chez un chien en bonne santé, elle doit être indolore et le ventre est mou.

Le pelage : Inspecter le pelage est une étape obligatoire. Il faut regarder entre les coussinets, sous les aisselles et au niveau du bas du dos. Ce sont les localisations préférées des parasites.

Revenir en haut Aller en bas
http://lesamisdesanimaux.desforums.net
LYLY
Admin
avatar

Messages : 313
Points : 515415
Date d'inscription : 19/11/2010
Localisation : aquitaine

MessageSujet: Re: Soigner son chien   Ven 11 Fév - 0:39

Comment savoir si votre chien est malade ?

Votre chien ne mange plus, il se cache, son poil est piqué, il ne boit plus, il recherche votre affection tout en étant irritable ? Il est peut être malade, pour le savoir :

Prenez sa température
Utilisez un thermomètre digital, enduisez-le de gras, introduisez-le dans le rectum car, sinon, la température n’est pas exacte (la température normale est de 38,5 °C).

Regardez les muqueuses
Tirez sur la paupière inférieure de l’œil. Si elle est blanche ou jaune, il y a quelque chose d’anormal. Si elle est blanche, le chien manque de globules rouges, si elle est jaune, il est malade du foie. Le chien a une troisième paupière, si elle est visible, il a sûrement des vers digestifs ou une affection intestinale.

Palpez l’abdomen
Mettez une main de chaque côté du ventre : la palpation ne doit pas être douloureuse. S’il est dur, le chien risque d’être constipé. S’il est gros, il a sûrement des vers.

Contrôlez les déjections
Si la couleur de l’urine est trouble ou foncée, recueillez-la sur du coton pour la faire analyser par le vétérinaire. Pour recueillir les selles dans le même but, vous pouvez utiliser du Sopalin.

Examinez la peau : Le pli de peau
Par un geste simple (saisissez la peau du cou, puis relâchez-la), vous pouvez détecter un signe de déshydratation. Si la peau reprend sa place, le chien n’est pas déshydraté, si le pli reste, le chien est déshydraté : dans ce cas, donnez-lui à L’état de la dentition est aussi un révélateur de la santé du chien boire à la seringue.

Revenir en haut Aller en bas
http://lesamisdesanimaux.desforums.net
LYLY
Admin
avatar

Messages : 313
Points : 515415
Date d'inscription : 19/11/2010
Localisation : aquitaine

MessageSujet: Re: Soigner son chien   Ven 11 Fév - 0:40

Une belle truffe pour une bonne santé ?

Très souvent on entend dire : « Mon chien est malade, sa truffe est sèche... Il n ’a pas de fièvre, sa truffe est froide... ». En fait, l’état de la truffe du chien est un signe qui peut alerter le propriétaire mais qui, à lui seul, ne signifie pas grand-chose.

Il faut faire un examen plus complet pour préciser l’état du chien. Il y a des chiens très malades dont la truffe paraît tout à fait normale. La truffe normale est froide, humide et brillante. En général elle est de couleur noire. Pendant le sommeil, elle est plus chaude et plus sèche. Dans certains cas de maladies, la truffe présente des symptômes de différents types.

L’écoulement du nez appelé jetage, peut être clair comme de l’eau ou épais, jaune ou verdâtre. Dans ce cas il vaut mieux consulter le vétérinaire. S’il ne s’écoule que d’une narine, il s’agit souvent d’une lésion locale affectant les sinus ou les dents, ou de la présence d’un corps étranger.


Dans certains cas, on remarque un dessèchement de la truffe. Il peut s’agir de troubles graves, mais cela peut aussi être simplement le signe d’une fatigue, par exemple après une maladie ou après une période d’allaitement. Mais la dessiccation de la truffe peut également être provoquée par une insuffisance rénale ou hépatique. Cela survient également dans la maladie de Carré, dont l’un des symptômes est un durcissement des coussinets plantaires et de la truffe.

Comme vous pouvez le constater, les modifications de l’état de la truffe traduisent des troubles très variés, qui nécessitent un examen approfondi avant de faire un diagnostic trop hâtif.

La truffe peut être le siège de crevasses, souvent douloureuses et difficiles à soigner. Ces crevasses traduisent en général un déséquilibre alimentaire, et sont aggravées par le froid et les sels de déneigement. Le régime doit être corrigé et des traitements locaux sont appliqués sur les lésions.

Dans certaines maladies d’origine allergique, la truffe présente des lésions d’excoriations. Comme pour la plupart des maladies d’origine allergique, les traitements sont longs et souvent décevants.

Chez les chiens dont la truffe présente des taches claires, on constate des accidents de photo-sensibilisation, c’est-à-dire des coups de soleil. Il faut protéger le chien grâce à des crèmes solaires, et même envisager de faire tatouer les zones claires. Cela est rare chez le chien, dont la pigmentation est toujours très intense.

L’état de la truffe révèle donc l’état de santé général du chien mais cela n’est qu’un symptôme qui s’intègre dans un examen général complet afin de détecter un trouble bénin ou plus sérieux.

Revenir en haut Aller en bas
http://lesamisdesanimaux.desforums.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soigner son chien   Ven 11 Fév - 20:44

super article merci
Revenir en haut Aller en bas
Cajou
Invité



MessageSujet: polypes dans la vessie d'un chien   Ven 27 Sep - 12:18

Cajou, mélange boxer et bouledogue américain, est âgé de 12 ans, depuis presque 2 semaines, il urine des caillots de sang et l'urine est très rouge, le véto pense à des polypes dans la vessie (après analyses et écho.), le doc. a prescrit des antibio pour 15 jrs. Que puis-je faire d'autre? J'ai suggéré des anti-hémorragiques mais le véto. m'a dit non. A son âge, je ne veux plus d'opération. j'aimerai un traitement pour arrêter le sang dans ses urines sinon j'ai peur qu'il s'affaiblisse très vite...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Soigner son chien   

Revenir en haut Aller en bas
 
Soigner son chien
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pas d'aide pour les plus démunis pour faire soigner leur chien
» Soigner un chien qui refuse
» Aide pour soigner un chien à Braila ( tumeur faciale énorme )
» L'acupression pour soigner son chien
» Il vole son propre chien chez le vétérinaire pour le sauver

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les amis(es) des animaux..... :: Le chien de A à Z :: Le guide-
Sauter vers: